REPOSITORY Doc's

Diagnostic des adénopathies au niveau du service de Médecine Interne du CHU de Bejaia

Show simple item record

dc.contributor.author Aitsadallah, Hanane
dc.contributor.author Saim, Rosa
dc.date.accessioned 2019-01-09T09:14:10Z
dc.date.available 2019-01-09T09:14:10Z
dc.date.issued 2018-07-01
dc.identifier.other CDM32/2018
dc.identifier.uri http://univ-bejaia.dz/dspace/123456789/12045
dc.description Mémoire de fin d’étude en vue de l’obtention du diplôme De Docteur en Médecine en_US
dc.description.abstract Les adénopathies (ADP) superficielles ou profondes constituent un motif fréquent de consultation et d’hospitalisation en médecine interne. Elles posent surtout un problème de diagnostic étiologique et par la suite la prise en charge. Le but de notre étude est d’étudier les particularités épidémiologiques, cliniques et étiologiques de ces adénopathies. Il s’agit d’une étude rétrospective effectuée sur les dossiers des patients hospitalisés dans le service de Médecine interne du CHU Khelil Amrane de Bejaia Entre 1 janvier 2017 et 31 décembre 2017, présentant une ou plusieurs adénopathies. Quarante-deux dossiers ont été inclus dans notre étude, dont vingt-quatre femmes et dix-huit hommes soit un sexe ratio de 0, 75, d’âge médian est de 46 ans avec des extrêmes d’âge entre 17 ans et 84 ans. Les adénopathies étaient multifocales dans 36 % des cas, profondes dans 24 % des cas et superficielles dans 28% des cas. L’amaigrissement (21 %), la fièvre (19 %), la splénomégalie (16 %) et l’hépatomégalie (7 %) étaient les signes cliniques fréquemment associés aux adénopathies. Les principales étiologies diagnostics étaient tumorale (50 % des cas) dominé par les métastases (57%) , le lymphome de Hodgkin (10% des cas) et non hodgkinien (2 %). Pour les causes rares, sont dominées par la sarcoïdose (17% des cas). La biopsie ganglionnaire était l’examen clé pour le diagnostic étiologique. Nos résultats confirment la prédominance des hémopathies malignes comme étiologies des adénopathies superficielles ou profondes, loin devant la tuberculose mais ceci pourrait s’expliquer par un biais de sélection. La découverte d’ADP impose une enquête étiologique rigoureuse. Le traitement et le pronostic dépendent de l’étiologie. en_US
dc.language.iso fr en_US
dc.publisher Université de béjaia en_US
dc.subject Adénopathies en_US
dc.title Diagnostic des adénopathies au niveau du service de Médecine Interne du CHU de Bejaia en_US
dc.type Thesis en_US


Files in this item

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record

Search DSpace


Advanced Search

Browse

My Account