REPOSITORY Doc's

Regenerescence neuronale et potentiel thérapeutique des lésions du nerf facial

Show simple item record

dc.contributor.author ARKOUB, AMIN ABDERRAHMAN
dc.contributor.author SLIMANI, SALIM
dc.date.accessioned 2019-01-09T12:32:23Z
dc.date.available 2019-01-09T12:32:23Z
dc.date.issued 2018-07-01
dc.identifier.other CDM39/2018
dc.identifier.uri http://univ-bejaia.dz/dspace/123456789/12067
dc.description Mémoire de fin d’étude en vue de l’obtention du diplôme De Docteur en Médecine en_US
dc.description.abstract Les lésions des nerfs périphériques sont fréquentes et causent des déficits fonctionnels très considérables. La paralysie faciale est l'une des plus importantes, en raison de ses complications graves, en particulier le pronostic visuel mis en jeu et l'énorme impact psychosocial sur le patient. De nombreux procédés neurochirurgicaux de réhabilitation du nerf facial ont été décrits et l'anastomose hypoglosso-faciale notamment la latéro-terminale est l'une des options les plus consensuelles. Cependant la récupération fonctionnelle du nerf facial reste encore pour la plupart incomplète ou imprévisible, et ce malgré l’application de techniques de réparation de plus en plus sophistiquées. Il est clair que la réponse à l'amélioration des résultats est beaucoup plus biologique que chirurgicale. Une connaissance approfondie de l'anatomie du nerf facial, des phénomènes neurobiologiques de base ainsi qu’aux données histomorphométriques sont cruciales pour le chirurgien afin d’entreprendre au mieux une prise en charge adéquate des lésions du nerf facial et sur la façon de réparer et de reconstruire ce nerf. L’une des causes principales responsable d’un taux de récupération fonctionnelle incomplet ou insatisfaisant d’un nerf périphérique lésé est le déficit qualitatif et/ou quantitatif en matériaux de reconstruction nerveuse essentiels dans la régénération du nerf lésé ; et/ou la présence de facteurs ralentissant la régénération notamment l’infection et l’inflammation. L'importance médicinale du miel a été documentée dans les plus anciennes littératures médicales du monde, et ses vertus antimicrobiennes et cicatrisante ont été prouvés. Afin d'améliorer la récupération fonctionnelle après lésion nerveuse, nous avons entrepris une étude expérimentale sur un modèle animal (souris de laboratoire) pour évaluer les effets potentialisateurs d'un bioproduit "miel" sur la régénération neuronale après section-anastomose termino-terminale du nerf sciatique droit. 02 groupe (A et B) de cinq souris ont subi une intervention avec section du nerf sciatique droite et réparation immédiate par une anastomose termino-terminale. L’ajout du miel au site réparation nerveuse n’a été fait qu’au groupe B. Pour évaluer de la régénération nerveuse du nerf sciatique nous avons utilisé deux méthodes d'analyse : clinique (IFS) et histologique. La mesure de l’IFS a été réalisée chaque semaine jusqu'à 9 semaines après l'opération et l'évaluation histologique a été effectuée 9 semaines après la section nerveuse. Les souris du groupe B ont présenté de meilleurs résultats clinique et histologique que ceux du groupe A. Dans un modèle de souris, la réparation nerveuse après section du nerf sciatique a fourni de meilleurs résultats de régénération en ajoutant du miel. en_US
dc.language.iso fr en_US
dc.publisher Université de béjaia en_US
dc.subject Nerf facial en_US
dc.subject Regenerescence neuronale en_US
dc.title Regenerescence neuronale et potentiel thérapeutique des lésions du nerf facial en_US
dc.type Thesis en_US


Files in this item

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record

Search DSpace


Advanced Search

Browse

My Account