REPOSITORY Doc's

Cancer de la vésicule biliaire

Show simple item record

dc.contributor.author Bitout, Fouzia
dc.contributor.author Yaiche, Naoual
dc.date.accessioned 2017-10-26T08:51:24Z
dc.date.available 2017-10-26T08:51:24Z
dc.date.issued 2017-07-01
dc.identifier.other CDM43/2017
dc.identifier.uri http://univ-bejaia.dz/dspace/123456789/4702
dc.description Mémoire de fin de cycle en vue de l'obtention du diplôme de docteur en médecine en_US
dc.description.abstract Le cancer primitif de la VB est relativement rare. Il garde un pronostic sombre à cause des difficultés du diagnostic précoce et l’absence d’un traitement curatif devant les stades avancés de la maladie. Cette étude rétrospective rapporte une série de 40 cas de cancers de la VB colligés au service de chirurgie générale du CHU de Bejaia durant une période de 27 mois allant du 1ér Octobre 2014 au 31 Décembre 2016. L’objectif de ce travail est de décrire les aspects épidémiologiques, éthiopathogéniques, cliniques, paracliniques, anatomopathologiques et thérapeutiques des cancers de la VB. L’âge moyen de nos patients est de 60 ans avec une nette prédominance féminine (77%). La lithiase vésiculaire est le principal facteur de risque des cancers de la VB. La symptomatologie clinique n’est pas spécifique. Elle est dominée par la douleur de l’hypochondre droit (75%), l’amaigrissement (45,5%), l’ictère rétentionnel (42,5%), et les vomissements (37,5%). L’échographie est l’examen de première intention, elle a évoqué le diagnostic dans 32% des cas. Le scanner a permis de suspecter le diagnostic dans 50% des cas. Les adénocarcinomes représentent 96%des cas de notre étude, dont 48% sont bien différenciés, 22% sont moyennement différenciés, 14% sont bien à moyennement différenciés, 9% sont moyennement à peu différenciés, et 4% bien à peu différenciés. Les carcinomes à double composante glandulaire et épidermoïde représentent 4% des cas de cette étude. Les tumeurs sont classées T1 dans 7% des cas, T2 dans 3% des cas, T3 dans 30% des cas et T4 dans 60% des cas. Un envahissement ganglionnaire est présent dans 42,5% des cas. 14 de nos patients ayant bénéficié d’un traitement chirurgical curatif, soit un taux de 45,16% des cas. Les interventions réalisées sont : une cholécystectomie simple dans 29% des cas, une cholécystectomie type Glenn associée à une lymphadénectomie extensive dans 14% des cas, et une biségmentéctomie IV et V avec lymphadénectomie extensive dans 57% des cas. Dans 38% des cas, le cancer de la VB est découvert de façonfortuite après examen anatomopathologique de la pièce de cholécystectomie. Notre étude attire l’attention surtout sur l’intérêt de l’examen histologique systématique de toutes les pièces de cholécystectomie pour des pathologies biliaires bénignes et malignes. L’étude anatomopathologique reste le seul moyen qui permet de confirmer le diagnostic du cancer de la VB, d’établir la stadification et d'orienter la démarche thérapeutique. en_US
dc.language.iso fr en_US
dc.publisher Université de béjaia en_US
dc.subject Vésicule biliaire en_US
dc.subject Lithiases vésiculaire en_US
dc.subject Cancer en_US
dc.title Cancer de la vésicule biliaire en_US
dc.title.alternative étude rétrospective sur 40 cas en_US
dc.type Thesis en_US


Files in this item

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record

Search DSpace


Advanced Search

Browse

My Account