Please use this identifier to cite or link to this item: http://hdl.handle.net/123456789/10618
Title: Etude de la reproduction de l'anchois dans le golf de Bejaia
Authors: Rahmani, Amina
Iguer Ouada, M.(Encadreur)
Keywords: Anchois européen
Engraulis Encrasicolus
Testicules
RGS
Période de reproduction
Histologie
Température
Photopériode
Tubes séminifères
Golfe de Béjaia
Issue Date: 2008
Publisher: Université de Béjaia
Abstract: L’étude de la reproduction d’Engraulis encrasicolus a été réalisée sur la base des échantillons prélevés sur les débarquements commerciaux effectués au port de Béjaia durant la période allant d’Octobre 2007 à Mai 2008.La longueur totale des individus péchés est de 11.8 et 18.3 cm. En analysant les longueurs des poissons en fonction des stades de maturité sexuelle, de l’RGS et du nombre des tubes séminifères nous pouvons voir une possibilité de dynamique de reproduction à une taille au minimum de 12 cm. Pour une meilleure compréhension de la dynamique cellulaire à l’origine de l’augmentation du RGS on a recouru à des études histologiques des gonades. La spermatogenèse se déroulerait donc à un moment où le nombre de tubes est minimal et la surface maximale. Ceci est d’ailleurs confirmé par l’évolution de l’abondance cellulaire qui a une évolution parallèle avec le nombre des tubes séminifères. Cette abondance cellulaire serait donc indicatrice d’une présence de spermatozoïdes, cependant tant qu’il n’y a pas visibilité du flagelle il nous est difficile de conclure quant à la nature des cellules Néanmoins, la présence de spermatozoïdes en fonction des mois de l’année pourrait conclure que probablement l’anchois dans le golf de Béjaia, est tout à fait capable de se reproduire durant toute l’année avec une intensité entre le mois d’avril à octobre. La température n’exerce peut-être pas un rôle dominant sur la reproduction mais agirait avec d’autres facteurs comme la photopériode qui dans notre cas présente un meilleur coefficient de corrélation avec le RGS (0.79) et le nombre de tubes séminifères (0.63). L’abondance cellulaire dans les tubes séminifères (représenteraient la présence des spermatozoïdes) viennent aussi appuyer que la photopériode serait plus liée à la reproduction de l’anchois que la température, et que cette dernière interviendrait peut être d’une manière annexe dans les étapes finales du processus de reproduction
Description: Option : Biologie de la Conservation et Ecodéveloppement
URI: http://univ-bejaia.dz/dspace/123456789/10618
Appears in Collections:Mémoire de magister

Files in This Item:
File Description SizeFormat 
Etude de la reproduction de l'anchois dans le golf de Bejaia.pdf1.46 MBAdobe PDFView/Open


Items in DSpace are protected by copyright, with all rights reserved, unless otherwise indicated.