Please use this identifier to cite or link to this item: http://hdl.handle.net/123456789/2019
Title: Essai d’analyse de l’impact de la rente pétrolière sur la croissance des secteurs hors hydrocarbures en Algérie
Authors: Boudraa, Kahina
Berbache, Linda
Tarmoul, Rabah(Encadreur)
Keywords: Secteurs hors hydrocarbures : Croissance des secteurs : Rente pétrolière
Issue Date: 2015
Publisher: Université de bejaia
Abstract: énergie est devenue une source importante au sein de la demande mondiale. Le pétrole demeure une des matières les plus désirées sur la planète au regard de son intérêt économique et sa dimension géopolitique et stratégique. Toutefois, les performances économiques de la quasi-totalité des pays exportateurs de pétrole révèlent un phénomène contre intuitif : la richesse naturelle limite les opportunités de développement. En principe, les rentes que reçoivent les pays exportateurs de ressources naturelles doivent soulager la contrainte très forte de besoins en capitaux d’une économie en développement. La manne pétrolière devrait, en théorie, servir au développement et représenter l’assise de la croissance économique de ces pays. Pourtant, les expériences de développement des grands pays pétroliers, tels que l’Algérie, l’Angola, l’Iran, le Nigeria ou le Venezuela montrent que la bénédiction des ressources naturelles se transforme la plupart du temps en malédiction ,alors que d’autre pays tels que la Norvège, le Canada, l’Australie sont des pays riches en ressources naturelles caractérisés d’une forte croissance . Le déclin de la croissance économique des pays dépendants des ressources naturelles et le constat de « malédiction » sont expliqués dans la littérature économique par deux grands courants. Le premier est bien connu sous le nom de Dutch Disease ou syndrome hollandais attribue ces mauvaises performances à des mécanismes économiques, amorcés par un effet de ré-allocation des ressources, un effet dépense et une perte de savoir-faire. Les conséquences sur l’économie sont multiples : distorsions sectorielles et dépendance envers les recettes pétrolières, impact négatif sur l’emploi car l’industrie pétrolière est fortement capitalistique, prédominance du rôle de l’État et des dépenses publiques.
Description: Option : Économie Appliquée et Ingénierie Financière
URI: http://univ-bejaia.dz/dspace/123456789/2019
Appears in Collections:mémoires de Masters



Items in DSpace are protected by copyright, with all rights reserved, unless otherwise indicated.