rec01.jpg

Flash News

Mot du Recteur

Mes collègues enseignants chercheurs, mes Etudiants, le personnel ATS, Il m’est très agréable de partager avec vous les idées développées ci-après à un moment ou notre université aspire à de nouvelles perspectives. Le devoir qui nous appelle est celui de la hisser au plus haut niveau qualitatif possible. Avec une plus grande ouverture de l’université sur son environnement et la contribution de toute la communauté universitaire (Enseignants, Etudiants et ATS), nous comptons relever ce défi. L’accompagnement de nos partenaires actuels et futurs est important dans la consolidation des nos acquis et le renforcement de nos capacités pour la réalisation des objectifs de qualité en matière de formation, de recherche et de management. Ci-après sont préconisées des idées phares à partager avec vous tous.
 

 

Volet pédagogique :

L’université de Bejaia place la qualité de la formation comme principale priorité. En effet, nous œuvrons pour la maîtrise du temps pédagogique, l’actualisation de nos offres de formation et l’introduction progressive de l’enseignement de modules de master en langue anglaise. Aussi, nous plaçons la généralisation des outils de la modernité dans les différentes activités de formation et l’informatisation de la gestion des parcours d’étudiants comme démarche pour le renforcement de l’assurance qualité.  Notre démarche s’intègre aussi dans la vision portant sur l’introduction de la formation en dans la filière de médecine ou encore sur des plateformes technologiques en sciences de l’ingénieur.

Le second élément phare du projet d’établissement est le renforcement de la pluridisciplinarité de nos formations, la professionnalisation à moyen terme de la moitié de nos offres de formation et  l’émergence de pôles d’excellences. Ces trois paramètres vont certainement contribuer à l’amélioration de l’employabilité de nos jeunes diplômés et à leur insertion dans la société active.

Le troisième élément est relatif à la création de trois nouveaux départements pédagogiques, à savoir : l’histoire, la langue espagnole et la pharmacie. Nous projetons aussi d’ériger les départements de langue et culture amazigh et d’arabe en institut eu égard à leurs dimensions et aux apports scientifiques qui se verront renforcés par la contribution du centre national de recherche en langue et culture amazigh à l’université de Bejaia et par la création de futures laboratoires de recherche dans ces les domaines d’amazighe et d’Arabe.

Le quatrième élément porte sur l’officialisation d’une structure de liaison université – entreprise doté d’un organigramme et de prérogatives. La notion de l’entreprenariat va occuper toute la place nécessaire dans le montage futur de nos offres de formation.
 
Le cinquième élément concerne le renforcement de la dynamique d’ouverture de l’université de Bejaia sur son environnement et sur l’international. Il est un point essentiel dans la stratégie de l’établissement. L’accent  sera porté plus particulièrement sur l’ancrage de l’université dans l’espace européen et anglo-saxon. Ce point du projet va concerner l’encouragement de la mobilité des étudiants et des enseignements chercheurs. Sur le plan national, nous projetons plus de collaboration avec le monde socio économique mais aussi nous visons l’accompagnement de certains établissements des hauts plateaux et du sud et leur introduction dans notre réseau de coopération.

Le sixième élément porte sur l’amélioration de façon concertée du dispositif  de transition Lycée-Université.

Dans toute cette perspective, nous projetons l’initiation d’un travail de normalisation de notre mode de gestion et de formation pour pouvoir labéliser un certain nombre d’offre de formation et éventuellement de structures pédagogiques. Ces objectifs ne peuvent cependant être atteints sans l’apport et la contribution de notre personnel ATS et c’est pourquoi nous attacherons une attention particulière à ce corps, notamment en matière perfectionnement et de valorisation de l’effort.

 

Recherche scientifique et formation doctorale:


L’université de Bejaia place le volet recherche et formation doctorale comme action stratégique. Toute l’énergie nécessaire sera déployée pour une meilleure prise en charge de ce volet dans tous les aspects. La vision de l’université est la suivante :

La formation doctorale est une priorité affirmée; cette formation sera à l’avenir plus soutenue par les laboratoires de recherche qui vont intégrer systématiquement nos doctorants.

 Les formations doctorales mettront en place des cursus mutualisées où des séminaires avancés de niveau international ouverts aux problématiques d’actualités seront programmés et dotés de crédits pré requis à la validation de la thématique de recherche du doctorant.

 Intégration de la majorité des enseignants dans des laboratoires de recherche.

 Intégration de l’université dans son environnement socio économique et encourager des contrats de recherche université - industrie.

 Réalisation à terme d’une expérience pilote portant sur un montage d’un laboratoire de recherche mixte avec un partenaire étranger fiable avec évaluation des ses retombées.

 Domiciliation des laboratoires de recherche dans des structures appropriées répondant aux normes. Notre vision et de regrouper ensemble (même bloc) les laboratoires de chaque famille de filières  et de renforcer leur visibilité et leur attractivité.

 Encourager le travail de recherche interdisciplinaire par la mise en commun des expertises et des compétences de haut niveau (Ex : informatique – médecine, mathématique – sciences économiques, sciences juridiques – informatique, chimie – SNV, Génie électrique – Génie mécanique – énergies renouvelables, etc….).

 Soutenir davantage les laboratoires de recherche bénéficiant d’un label de reconnaissance et de qualité.

 Mettre en place une cellule interne qui va accompagner à chaque fois que nécessaire les chercheurs pour la valorisation de leurs travaux de recherche.

 Encourager la création d’autres laboratoires de recherche en sciences humaines et sociales eu égard aux nouveaux défis sociaux posés à notre société.

 Création d’un laboratoire de recherche en langue et culture amazigh.

 

Infrastructures et Equipements :

 

 Renouvellement planifié des équipements des laboratoires pédagogiques en harmonie avec l’évolution des connaissances. L’université dégagera un plan pluriannuel pour améliorer les conditions matérielles de l’enseignement et les mettre progressivement aux standards internationaux.

 Equipement à court terme des laboratoires de médecine en simulateurs.

 Equipement à court et moyen termes des laboratoires des sciences de l’ingénieur par des plateformes technologiques et renforcement des laboratoires des sciences fondamentales par de nouveaux équipements.

 Renouvellement des équipements et sécuriser le centre des réseaux et systèmes d’information

 L’achèvement du programme quinquennal 2009-2014 et le programme complémentaire comportant notamment la construction du département d’architecture.

 La construction d’une faculté de médecine répondant aux normes pédagogiques et située à proximité du futur centre hospitalo-universitaire.

 Construction d’un mini complexe sportif pour le soutien de la formation en STAPS

 Opération d’embellissement du cadre de travail et espaces verts.

 Création d’une école supérieure en agroalimentaire

 Création d’une école supérieure en tourisme

 Modernisation de la gestion du patrimoine par l’intégration de  logiciels appropriés et la mise à profit des TIC. Cette action vise la création d’un référentiel patrimonial de l’établissement accessible par des outils d’interrogation automatiques pour à la fois mieux maitrises des données techniques, géographiques et économiques afférentes aux bâtis et pouvoir à terme optimiser la maintenance et les actions d’entretien des locaux. L’opération nécessite en amont l’alimentation du système d’information  à travers la réalisation de plans numériques de nos structures et la saisie de la banque de données de nos inventaires.

 Dans le cadre du plan d’aménagement territorial, nous formulons la demande de connecter la ville de Bejaia aux différents campus universitaires par tram way.

 

Activités culturelles et sportives :

 

 Améliorer le cadre de vie de l’étudiant

Doter chaque campus universitaire par une structure sportive et culturelle

 Impliquer les étudiants dans la célébration des fêtes nationales à travers des projets d’activités élaborés en commun.

 Sélection d’activités spécifiques pour leur donner une dimension nationale ( ex : festival du théâtre universitaire féminin).

 

Restructuration de l’université :

Le grand essor de réalisations sur divers plans à l’échelle nationale, la réflexion portée sur la modernisation du secteur de l’enseignement supérieur et la recherche scientifique et son adaptation aux besoins actuels sont inscrits dans les recommandations et le programme de développement du président de la république.
Dans ce cadre, les orientations vont dans le sens de la restructuration des grandes universités en entités pédagogiques et de recherche de tailles mieux adaptées à l’accomplissement des missions assignées.

La carte universitaire de Bejaia se caractérise actuellement par un déploiement de l’établissement sur quatre campus, des effectifs étudiants sans cesse croissants, dépassant le seuil de 43000, et des offres de formation au nombre de 259 habilitées et 14 Doctorats ouvertes pour l’année universitaire 2015/2016 (graduation et post graduation).

Restructurer et réorganiser l’université de Bejaia paraît aujourd’hui comme un point essentiel dans le projet global de l’établissement mais aussi un processus  important pour concrétiser les ambitions  du secteur et de la communauté universitaire en matière de rigueur de gestion, de qualité de formation, de  recherche-développement, de lisibilité et de compétitivité de l’établissement.

En réponse à ces enjeux, la communauté universitaire de Bejaia a accueilli favorablement l’initiative de la restructuration et a validé la proposition d’un nouveau schéma de réorganisation de l’établissement mère en deux universités Bejaia 1 et Bejaia 2 dans  la forme d’un réseau de sites fortement interconnectés tant sur le plan physique que par la coordination de leur gouvernance.

Aussi, le schéma retenu offre aux deux futures universités des perspectives d’extension et d’accroissement du rayon de l’agglomération du savoir. Cette ambition, mobilisera certainement nos partenaires à s’impliquer dans un programme d'aménagement territorial volontariste pour accroître le rayonnement  de Bejaia en matière de formation supérieure et de recherche scientifique.

Le Recteur de l’université de Bejaia et son staff  invitent toute la communauté universitaire à contribuer pour la concrétisation de ce projet. Toutes les remarques et suggestions sont toujours les bienvenues.

 

 

Le Recteur
Pr B.SAIDANI